Élagage d’arbre : quelques conseils pour respecter votre végétal

Sauf cas extrême nécessitant le recours à un élagage sévère, puisque cette technique modifie irrémédiablement la structure du végétal, la coupe des branches doit être effectuée en respectant quatre grands principes. Si vous vous en tenez à ces dernières, vous préserverez l’écorce et la santé de l’arbre.

Quelles sont les 4 règles d’or de l’élagage ?

La première des règles que vous devez respecter lorsque vous procédez à des travaux d’élagage est la désinfection préalable de tous les outils indispensables pour la taille des branches. La désinfection est requise principalement si vous n’utilisez pas des outils neufs ou que vous les avez utilisés lors de l’élagage d’un autre végétal. En effet, ces derniers peuvent contaminer un arbre sain.

La seconde règle que vous devez absolument connaître, c’est que les coupes doivent être les plus précises et franches possibles. Pour y parvenir, vous devez avoir entre vos mains des outils très tranchants. Pensez à les aiguiser régulièrement pour ne pas aggraver la blessure de l’arbre, d’une part, et pour garder son esthétique, d’autre part. Dans le cas où vous faites appel à un expert tel que cet élagueur expérimenté dans le 26, vous n’aurez pas de souci par rapport à ce point. Par contre, si vous procédez vous-même à la coupe des branches, préférez les scies à main dotées de dentures japonaises. Elles sont réputées pour être très tranchantes.

La troisième règle d’or de l’élagage concerne la taille des branches à supprimer. Vous devez vous assurer que le diamètre des bois que vous enlevez ne dépasse pas les 5 centimètres. Au-delà de cette dimension, même si vous utilisez des outils bien aiguisés, vous créerez des plaies béantes dont la cicatrisation reste difficile. L’idéal serait de supprimer les banches inutiles de 3 centimètres de diamètre pour ne pas atteindre le cœur de l’arbre et pour garantir un recouvrement rapide par l’écorce protectrice.

La dernière règle que vous devez respecter lors de la réalisation de travaux d’élagage, c’est de ne pas dépasser le volume de 30 % des feuillages lorsque vous les enlevez. Au-delà de cette limite, le végétal aura du mal à effectuer correctement la photosynthèse. Il devra alors puiser dans ses propres réserves pour assurer sa survie.

Ces quatre règles d’or de l’élagage mises à part, vous devez également savoir que la réussite de l’élagage repose sur la maîtrise de la taille sur tire-sève. C’est la seule technique efficace qui permet d’assurer que la plaie n’entraînera pas la mort du bout du bois coupé.

La taille de formation durant la jeunesse du végétal

Pour qu’un arbre puisse s’adapter à son environnement, il est indispensable de procéder à une taille de formation pendant qu’il est encore jeune. Si celui-ci est enraciné non loin des fils électriques, il vous appartient de le tailler dès son plus jeune âge de manière à ce qu’il ait une structure physique adéquate pour ne pas mettre en danger, plus tard, les personnes vivant aux alentours.

Vous pouvez aussi opter pour une limitation de la croissance du végétal. Ce choix doit être fixé pendant sa jeunesse et il vous est nécessaire de le conduire en marquise ou en rideau. La taille sur marotte et la taille architecturée figurent aussi parmi les possibilités qui s’offrent à vous pour contrôler efficacement la croissance d’un arbre.